Présentation des commissaires

Régine Laurent, présidente de la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse

Infirmière, ex-présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ

« Faire en sorte que nous n’échappions plus jamais un petit ou une petite en détresse, voilà le sens de la mission que je me suis donnée à la tête de cette commission.

Je considère ce mandat comme un devoir, nous devons prendre tous les moyens à notre disposition pour redonner une confiance collective envers la Direction de la protection de la jeunesse - DPJ qui fut, à sa création, avant-gardiste en ce domaine.

Aux intervenantes et intervenants qui sont sur le terrain, aux organismes qui apportent aide et soutien, vous tous qui faites face au quotidien à des situations pénibles; cette commission est pour vous l’occasion de prendre la parole, en toute confiance, au nom des enfants, des jeunes, des familles. L’occasion de partager vos réflexions, proposer des solutions.

Avec toutes les personnes qui, de bonne foi, mettront au service de la Commission toute leur expertise et tout leur cœur; les enfants, les jeunes, les familles en situation de vulnérabilité peuvent espérer un meilleur avenir. »

André Lebon, vice-président

Conseiller, responsable de la réorganisation des services jeunesse et de l'adaptation culturelle des services pour les jeunes en difficulté à la Régie régionale de la santé et des services sociaux Nunavik et consultant en pratique privée

« Étant engagé depuis 50 ans auprès de la jeunesse en difficulté au Québec, ma participation à la Commission est une occasion de mettre à contribution mon expérience afin d’améliorer notre système d’aide aux familles et aux enfants. Améliorer, sans pour autant négliger les actifs et les acquis, dans le plus grand respect du travail des intervenants à qui il faut assurer un environnement permettant d’accompagner les gens avec l’intensité et la continuité nécessaire au succès de leur intervention. »

 

 

 

Michel Rivard, vice-président

Juge du Tribunal administratif du Québec
Procureur à la Direction de la protection de la jeunesse de 1990 à 2015
Chargé de cours à l’Université de Montréal et à l’Université d’Ottawa (Loi sur la protection de la jeunesse et Loi sur la justice pénale pour les adolescents)


« Je veux faire une réelle différence dans la vie des enfants en besoin d’aide et de protection. Pour ce faire, la Commission m’offre une opportunité d’apporter des changements significatifs au système de protection de la jeunesse. »

 

 

 

 

Hélène David, commissaire

Députée de la circonscription de Marguerite-Bourgeoys

« J’ai consacré une grande partie de ma carrière aux enjeux de compétence parentale et de détresse psychologique.  Participer à cette commission, c’est contribuer à faire du Québec une société où tous nos enfants pourront  grandir et vivre dans le respect et la dignité humaine. »

 

 

 

 

 

Andrés Fontecilla, commissaire

Député de la circonscription de Laurier-Dorion

« Une société doit être jugée à la façon dont elle traite ses membres les plus vulnérables.  J’ai espoir que cette commission saura examiner tous les aspects de notre système de protection de la jeunesse, y compris la prévention, afin d’arriver à une société qui prend véritablement soin de nos jeunes et de nos enfants. J’entends y consacrer tous les efforts requis.  » 

 

 

 

 

Gilles Fortin, commissaire

Membre honoraire du Centre hospitalier Sainte-Justine

« Durant mes vingt-cinq années de pratique comme médecin clinicien, je me suis investi dans la problématique de l’enfance maltraitée. Fort de cette expérience, je n’ai d’autre aspiration que d’offrir ma contribution à la réflexion sur la Loi sur la protection de la jeunesse ainsi que sur les mesures d’aide à l’enfance en amont de celle-ci. »

 

 

 

 

 

Jean Simon Gosselin, commissaire

Chef du contentieux au Centre jeunesse de Québec – Institut Universitaire jusqu’en 2014

« Je souhaite un système de protection des enfants et des jeunes agile, diligent et efficace qui les protège et les aide. Pour y parvenir, nous devrons faire preuve d’audace et de courage. »

 

 

 

 

 

 

Lesley Hill, commissaire

Directrice, programme jeunesse, Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal jusqu’en 2019
            
« Il n’y a rien de plus noble que de pouvoir aider un enfant à grandir et à accomplir ses rêves.  La mesure d’une société juste relève de la façon dont elle traite ses enfants. Comme plusieurs, j’ai été percutée par le drame ayant survenu au Québec le 30 avril et je ne ménagerai aucun effort pour faire une différence pour les tout petits, les enfants et les jeunes, qui sont et seront toujours, l’avenir de notre société. »

 

 

 

 

 

Lise Lavallée, commissaire

Députée de la circonscription de Repentigny

« Ma participation à la Commission est pour moi la suite logique de mon engagement des dernières années pour mettre fin à l’exploitation sexuelle des mineurs, un fléau qui touche malheureusement trop de jeunes. Je suis fière de pouvoir contribuer aux travaux qui visent à resserrer les mailles du filet de sécurité de la protection de la jeunesse afin que nos jeunes puissent grandir dans un environnement empreint d’amour, de respect et de dignité. C’est tout le Québec qui récoltera les fruits de cette bienveillance accrue envers notre jeunesse. »

 

 

 

 

Jean-Marc Potvin, commissaire

Président-directeur général adjoint, Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal jusqu’en 2019

« La cause de la protection de la jeunesse, du développement des enfants et du soutien aux familles a été la trame de fond et le fil conducteur de tout mon engagement professionnel et de ma carrière. J’ai épousé cette cause. Je salue la mise en place de la Commission, son mandat qui va en ce sens. Je ressens le devoir, mais surtout je souhaite de tout cœur pouvoir y contribuer. »

 

 

 

 

Lorraine Richard, commissaire

Députée de la circonscription de Duplessis

« Cette commission doit nous permettre de revoir nos façons de faire, tant en matière de protection de la jeunesse que de prévention. Mon engagement y sera entier; il faut avoir la garantie que nos enfants, tous nos enfants, pourront grandir dans la confiance et profiter d’un avenir meilleur. »

 

 

 

 

 

 

Danielle Tremblay, commissaire

Directrice de la protection de la jeunesse du Saguenay-Lac-Saint-Jean jusqu’en 2016

« La cause des enfants a été au cœur de mon engagement personnel et professionnel tout au long de ma vie. Je poursuis cet engagement pour contribuer à offrir à tous les enfants des conditions de vie leur permettant de bien grandir et se développer. Puisqu’ils sont l’avenir du Québec, faisons de la bienveillance envers les enfants NOTRE projet de société. »

 

 

 

 

 

Administration

Stéphane Lanctot, administrateur

 « Une de mes plus grandes passions est de voir la beauté d’un enfant qui découvre la vie. Signe de l’amour et de la pérennité de l’humanité, il mérite le bonheur, la joie, l’amour et un milieu lui permettant de s’épanouir. Ensemble, travaillons à établir des balises qui permettront à tout enfant du Québec de grandir dans un milieu lui assurant santé, sécurité et développement de l’estime de soi soutenu par une vigilance de tous les adultes qui les entourent. »

 

 

 

 

 

 

Stéphanie Gareau, secrétaire générale

«Tout au long de mon parcours professionnel, j’ai souhaité faire une différence dans la vie des personnes vulnérables. Ma participation au bon fonctionnement de la Commission se veut la culmination de ce cheminement et je mettrai tout en œuvre pour accompagner les commissaires dans la réalisation de ce mandat d’une importance capitale pour les enfants. »